Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

D'autres nouvelles...

Boh, vous connaissez l'adage : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !!"

Eh bien, j'en suis à ma troisième relecture sur mon ordinateur, de mon histoire policière et je n'ai toujours pas sorti le projet en version papier ! Si ce n’est pas une preuve de ma non-imbécillité ça !! :) Non, mais je sais, je me vante là !

Je ne peux pas me départir de mon écran : il y a toujours une phrase à rectifier, un paragraphe à enlever, un autre à mettre, une ou deux précisions indispensables à rajouter... Bref, le récit, en respectant le fil conducteur, s'étoffe parfois tandis qu'il se simplifie d'autre fois....

Mais toutes ces modifications agissent sur deux points très précis : le temps et l'espace !

Le temps :

Évidemment cela prend du temps ! Mais avec quoi pourrais-je mieux le remplir ? Hum... je ne vois pas !

L'espace :

Moins évident, mais tout aussi vrai. L'e-book est passé d'environ 199 pages, à 236 ! Et je suis sûre que cette troisième tentative le fera encore bouger !!

NB : Contrairement au temps qui lui ne peut pas se rétrécir, l'espace de cet écrit aurait pu, ou pourrait encore le faire ! Certains prétendent qu'un e-book ne doit pas être trop long, j'en déduis que je pourrais en faire au moins trois avec ce projet...

Bof, cela ne s'y prête pas !

Donc, j'en suis donc à ma troisième relecture sur ordi ! C'est fou comme c'est pratique...

D'ailleurs, je suis extrêmement admirative par rapport au travail avec encre et papiers des écrivains, auteurs et autres poètes, d'avant cette machine formidable ! Que de ratures, rayures et compagnie !! Que de feuilles sacrifiées à l'hôtel de la connaissance ou de la créativité ! Sans compter les livres édités en papiers après.

Bon, c'est vrai que cela en valait le coup, au moins pour certains...

Mais maintenant, ce n'est plus un problème, grâce aux e-books, n'en déplaise à Hugo ! (je cherchais un auteur français dont le nom finissait par "ook", je n'ai pas trouvé... Veuillez me pardonner ma pauvre rime pauvre !! Hugo lui, n'aurait jamais laissé passer une chose pareille à n'en pas douter ! Moi, je peux me permettre !! :) )

Bon, pour en revenir aux diverses manières d'arriver au même résultat : c'est-à-dire, écrire un livre, qui n'est finalement qu'une suite de mots alignés les uns après les autres, qui forment ou qui essaient de former la pensée de son auteur, qui elle-même est au service d'une histoire... ou bien, peut-être est-ce l'histoire qui est au service de la pensée ?....

Dans tous les cas, si actuellement, je trouve éminemment moderne de "claviécrire", et de publier en version électronique, je ne peux m'empêcher de me demande ce que vont penser nos arrières arrières arrières petits enfants de cette façon archaïque et courageuse de transmettre une idée ou de faire rêver ses contemporains ! Il est fort à parier que pour eux, même les livres électroniques ne seront plus : ils penseront et cette information pure, immatérielle, sera transférée directement aux cerveaux qui seront ouverts à la recevoir ! Telle sera la prochaine étape de transmission !

Mais avant d'en arriver là, j'ai une enquête policière à peaufiner moi !!

Bises à vous tous !

Elisabeth

Au fait, vous voulez un scoop ? J’ai écrit ma première page de mon prochain e-book... Je vous en dirais plus, plus tard... Suspense !!