Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme on se couche...

«Comme on fait son lit on se couche». Dans sa forme ancienne cette expression nous parle de santé. Il faut la comprendre, en gros : qui fait bien son lit, dort bien et donc vit bien et vice-versa bien sûr. C'était la première explication.

 

Un deuxième sens semble en faire une analogie. C'est ainsi que cette phrase anodine, deviens une prédiction du genre : quand on fait son lit, si on le fait bien, alors la vie sera facile et se passera bien. Si l'on fait mal son lit, alors rien ne sera aisé dans la vie ! Comprenez que si l'on vit honnêtement, alors les choses se feront facilement. Par contre, si l'on vit malhonnêtement, alors on s'expose à des ennuis ! Bien sûr c'est une croyance aidante et la morale ne peut venir la contredire.

 

Mais où est-ce que je veux en venir à la fin avec ces histoires de lits bien ou mal bordés, vous demandez vous ?

 

A la suite logique de cette phrase, toute aussi logique et vérifiable : «Comme on se couche, on se lève». Je croyais que le bon sens serait venu à ma rescousse pour confirmer cela ! J'ai cherché et il semblerait que non. Pourtant je sais que cette phrase touche beaucoup plus de monde que la première ! On peut, en effet, y voir là aussi des problèmes de literie et de sommeil mais on peut y voir aussi une évidence que vous avez dû remarquer déjà : lorsque l'on se couche joyeux, on se lève heureux! Lorsque l'on se couche bougon, on se lève grognon !

 

Si, si, vous avez déjà fait cette expérience, j'en suis sûre.

 

Lorsque les soirs par exemple, pendant la semaine, vous vous couchez la tête remplie de pensées négatives venues par exemple de votre travail, vous vous levez le matin, morose, le moral dans les chaussettes. Vous vous réveillez avec les mêmes pensées qui repassent en bouclent, comme si vous n'aviez pas dormi du tout ! Même si vous avez passé une bonne nuit réparatrice, celle-ci ne suffit pas pour maintenir un état de bien-être qui dure au-delà de la douche ! Vous rebranchez très vite les pensées de la veille au soir et c'est repartie ! Entre le café brûlant, les toasts trop grillés, les enfants qui sont en retard, les embouteillages, le petit malin qui s'amuse à vous prendre votre place de parking, juste à côté de l'entrée, l'averse qui vous trempe juste quand vous sortez de la voiture, vous qui avez mis un temps fou à vous faire le brushing pour être présentable pour votre rendez-vous matinal avec un gros client pas commode...etc..., et puis, de toute façon, vous avez horreur des bouclettes !

 

Bref, je peux continuer comme ça longtemps et décrire toute la journée ! C'est votre quotidien, vous pensez que c'est normal d'aller de contrariétés en contrariétés, c'est la vie, quand on travaille, quand on habite une région pluvieuse, quand on a des enfants, quand on a des clients...etc...etc...là encore.

 

Et tout ça juste parce que l'on s'est couché me direz-vous à nouveau !

 

Oui, en partie. Vous répondrai-je !


Car avez-vous remarqué une autre vérité, toute aussi logique : lorsque vous vous couchez après une bonne soirée passée avec vos amis, à rire de bon cœur, lorsque vous regardez un film qui vous fait rêver, qui vous transporte, une émission qui vous fait du bien, qui vous fait rire, lorsque vous vous roulez sous la couette pour vivre un bon et long moment de tendresse avec votre amoureux ou amoureuse, lorsque vous êtes en vacances dans un pays ou un coin de rêve où vous ne faites que ce que vous voulez faire, bref, lorsque vous passez des superbons moments, comment vous couchez vous ? Quelles sont les pensées qui sont vôtres dans ces moments ? Pensez-vous à vos ennuis ou bien, pensez-vous au bien-être que vous ressentez et que vous vivez ? Lorsque vous vous couchez un large sourire aux lèvres, comment vous sentez vous le lendemain matin ? Comme vous vous êtes couché, dans la bonne humeur au minimum. Parfois cela peut être plus, de la félicité ou du bonheur pur !

 

 

Je voudrais juste souligner par ces exemples que chacun a pu vivre, à un moment donné de sa vie, que les pensées et sensations présentent lorsque nous tombons dans les bras de Morphée, nous les retrouvons telles quelles lorsque Héméra, déesse du jour, lève le voile de la nuit ! (Attention, je sors ma science, mais c'est uniquement pour faire joli et poétique !)

 

Bref, en clair et de façon pratique, surveillez vos pensées, particulièrement celles du soir.

 

Faîtes une activité (pas forcément physique, plutôt déconseillée pour certains d'entre nous) qui vous permet de décharger le stress et de vous «vider» en quelque sorte la tête des pensées négatives qui vont conditionner votre journée du lendemain. Faîtes en sorte que les activités que vous allez choisir soient dignes d'intérêts, vous apportent un réel réconfort et un bien-être bien mérité !

 

Parce que vous le valez bien, comme le dit la célèbre marque de cosmétiques ! Si vos cheveux, votre peau, vos ongles et le reste sont apprêtés avec goût, mais si votre intérieur est maltraité, ne soyez pas étonné de ne pas avoir les résultats escomptés. C'est assez normal. La beauté vient de l'intérieur et est un état de bien-être avant tout. Si vous valez bien des crèmes à l'extérieur, vous valez bien des fous rires, de la tendresse et de la détente pour entretenir votre intérieur.

 

C'est très important et c'est marrant...

 

A vous de jouer maintenant !

 

A bientôt

 

Roséli

 

Brigitte 08/07/2012 08:59


Je ne m'étais jamais penché sur le pourquoi des "mauvais réveils" et les  fameux jours où l'on se dit "qu'on aurait mieux fait de rester couché"..... Mais dorénavant je vais tenir compte de
cette théorie.


Déjà je ne me couche jamais sans au moins un chapitre d'une bonne lecture, enfin "bonne" j'espère, cela dépend à quel stade on en est du bouquin.... A éviter donc les thrillers avant le
coucher.... LOL


En vous souhaitant une Très Bonne journée