Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Egrégore

Vous souvenez vous de l’article des flèches blanches et des flèches noires ?

 

Dans cet article dont voici ici le lien, le postulat est de nous considérer comme un damier de cases remplies de flèches blanches et noires qui sortent de nous et sont envoyées à l’univers. Bien évidemment, les flèches noires symbolisent les pensées, les paroles et les actes négatifs, les flèches blanches tout ce qui est positif.

 

Donc, lorsque vous critiquez de façon non constructive quelqu’un, sachez que vous envoyez une flèche noire à son encontre. Elle sort en quelque sorte de vous et est envoyée à l’univers.

 

Et pourquoi pas directement vers celui à qui nous pensons ?

 

Parce que cela dépend s’il lui reste une case noire de vide, par exemple. Cette case qu’il aura vidé pour vous, il pourra l’avoir rempli à nouveau avec une autre interaction que la vôtre. C’est-à-dire qu’il aura reçu une critique d’une autre personne que vous, qui lui aura rempli ainsi sa case. Ne vous réjouissez jamais de cela, car pendant que vous les faites, vous videz des cases noires chez vous que quelqu’un d’autre et/ou les circonstances ne tarderont pas à remplir. Ce que vous envoyez vous sera rendu, quoique cela soit.

 

Je voudrais revenir sur l’univers. Que fait l’univers dans cette histoire ?

 

C’est simple, lorsque vous envoyez une flèche noire par exemple, la personne ne la reçoit pas directement et ne reçoit pas nécessairement la vôtre, comme nous l’avons vu auparavant. Si sa case est remplie, vos reproches iront soit directement vers quelqu’un d’autre, soit seront envoyés vers l’univers qui les reçoit et cela forme et alimente un égrégore.

 

Un égrégore est un concept désignant un esprit de groupe, une entité psychique autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions de plusieurs individus unis dans un but commun. Cette force vivante fonctionnerait alors comme une entité autonome. Source : Wikipédia.

 

L’égrégore peut se comparer à un nuage qui se nourrit de nos pensées principalement, de nos paroles et de nos actions. Il y en a beaucoup, certains positifs, d’autres négatifs… Ils grossissent par nous et entretiennent notre vision des choses et de la vie ; il y a sans cesse des échanges d’énergies entre eux et nous.


Nous sentons leur présence par exemple lorsque nous sommes dans une atmosphère lourde et pesante lors d’une assemblée quelconque. Nous ressentons aussi leurs présences lorsque nous sommes dans une atmosphère légère de fête et de bien-être. Ces nuages d’idées et de sentiments nous influencent et maintiennent l’ambiance dans laquelle nous sommes. Ils sont très puissants.


Une pensée ou une émotion négative fait descendre en nous notre taux vibratoire et ainsi nous sommes directement reliés à la fréquence de l’égrégore négatif correspondant. C’est comme si nous avions réglé notre radio interne sur la fréquence de « radio contrariété » ou « radio agressivité », ou «radio ennuie », ou «radio victime »… etc. Et avez-vous remarquez quand vous êtes branché sur cette fréquence comme vous captez bien ? Aucune interférence ! Vous enchaînez alors les soucis les uns après les autres avec une facilité déconcertante !

 

Prenez conscience alors de cet état d’être du moment. Posez-vous et réglez votre fréquence ! Faites quelque chose qui vous fait plaisir, cassez le rythme des embêtements ! Je sais que "casser le rythme" n’est pas ce à quoi nous pensons en premier lorsque nous avons des soucis. La plupart du temps notre sport favori est de continuer de les faire exister par l'écoute régulière et assidue de la même radio. Alors qu’il nous faut changer de fréquence !


Un conseil donc : déconnectez ! Faites toujours en sorte de pouvoir ou bien c’est la maladie qui se chargera de vous faire changer de rythme ! Et en général, elle est très efficace pour cela.


Rebranchez sur ce qui vous fait vraiment plaisir ! Allez faire du sport si vous aimez cela et que cela vous défoule, allez au cinéma ou voir un spectacle comique, allez faire une sortie ou un restaurant avec des amis chers qui ne ressasseront pas vos malheurs mais tâcheront de vous les faire oublier un temps, le temps pour vous de recharger les batteries, de remonter votre taux vibratoire, de pouvoir changer de fréquence radiophonique, d’enfin capter radio symphonie, radio bonheur, radio plaisir, radio rigolade…etc, une fréquence positive qui remontera votre taux vibratoire. Il est même possible de s’assoir et tout en visualisant notre radio interne, de régler manuellement la fréquence que l’on veut capter. Ça marche, avec de l’entraînement, et hop, nous nous retrouvons dans une atmosphère moins lourde, moins oppressante et donc nous pouvons appréhender ce qui nous arrive d’un autre point de vue, avec des aides plutôt que des boulets.


Mais soyons clair, il est sûr que vous n’allez pas faire disparaître les ennuis, mais vous allez grâce à une nouvelle énergie positive, les voir différemment. Vous savez très bien que lorsque nous sommes amoureux par exemple, nous ne les voyons pas de la même manière les difficultés qui se présentent à nous. Nous nous sentons légers et tout nous paraît facile ou secondaire ! En revanche, lorsque nous ne sommes pas reliés à un égrégore aussi puissant que celui concernant l’état amoureux, nous tombons vite dans des taux vibratoires beaucoup plus bas et bien moins porteurs.       

 

Pour finir avec cette idée d’égrégore, prenez juste conscience que toutes vos pensées négatives, vos paroles et vos actes sont sous-tendus par ces égrégores qui agissent sur vous pour vous maintenir dans un certain état d’esprit mais, de votre côté, plus vous entretenez vos états dépressifs et négatifs, plus vous alimentez l’égrégore correspondant et plus vous le faite grossir. C’est un échange sans cesse d’énergie entre vous et eux ! Si l’égrégore en lui-même ne peut pas parce qu’il n’a pas de conscience, changer sa fréquence, vous en revanche vous pouvez changer vos pensées, paroles et actions négatives en positives ! N’alimentant plus ces sortes de nuages négatifs au-dessus de nos têtes, ils s’amenuisent et peuvent même partir définitivement.

 

Imaginez un instant un monde où les égrégores qui existent ne sont que positifs ! Quelle joie permanente ! Cela viendrait de notre maîtrise individuelle et collective de nos émotions, pensées, paroles et actions !!


Wow, vivement !

 

Roséli

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

clara65 08/05/2012 09:47


Bonjour,


Je ne connaissais pas du tout ce mot "égrégore".


C'est vrai que j'ai connu par contre, des réunions où l'atmosphère était très pesante.


Cet article est à méditer.


Bonne journée et bisous.