Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faire comme si...

Il vous semble que vous n’avez jamais joué de rôle dans votre vie, surtout si vous n’avez jamais fait de théâtre, même amateur, alors qu’en réalité, nous endossons des rôles à chaque fois que nous rencontrons quelqu’un ! Nous jouons la comédie ou la tragédie à chaque fois que cela se présente.


Il nous est tous arrivé de rencontrer une personne, par exemple un inspecteur des impôts, qui nous a convoqué dans son bureau pour discuter d'un petit malentendu entre nous. Et là, illico, nous ne sommes pas les mêmes que si nous nous adressions à un vendeur du rayon outillage du magasin de bricolage ! Bref, nous faisons vivre un personnage qui s’anime en nous pendant le temps de l’interaction, un personnage qui nous paraît adéquat par rapport au moment que nous vivons et dont les attitudes et le langage sont adaptés à l'échange. Nous nous tenons sur une chaise en face de cet inspecteur. Notre corps penché en avant, nos gestes qui accompagnent notre discours par exemple, montrent que nous sommes totalement mais momentanément le personnage sus décrit !


 

Puis, lorsque nous nous trouvons en présence de nos meilleurs amis, un soir autour d’un apéritif, nous endossons un autre rôle, peut être celui du boute en train de la soirée…Dans tous les cas, nous ne sommes pas tout à fait les mêmes ou plus exactement, la partie en nous qui s’anime à cette occasion n’est pas la même que celle qui se tortillait sur la chaise du bureau.


C’est normal me direz-vous, les enjeux ne sont pas les mêmes et il serait mal vu de faire tourner les serviettes devant l'inspecteur des impôts stoïque surtout dans son bureau !! Et vous avez tout à fait raison !


Ce que je veux vous faire entrevoir ici, c’est que nous avons l’habitude de jouer à des personnages différents très souvent dans la vraie vie.

 

 Or, si nous ne nous en rendons pas compte, nous pouvons faire vivre tous les jours un personnage qui n'est pas à notre avantage. Nous nous identifions à lui, sans vraiment le vouloir, nous devenons en quelque sorte son incarnation et franchement ce n'est pas le meilleur des rôles que nous ayons joué. En tout cas, ce n'est pas le meilleur à faire vivre souvent.


Nous avons le choix du type de rôle à faire vivre le plus possible. Si vous ne savez pas encore qui vous êtes vraiment au fond de vous, si votre personnage propre n'est pas tout à fait au point, ou si vous voulez changer celui qui a le rôle principal en ce moment, alors choisissez un rôle qui vous avantage ! Réfléchissez au personnage que vous voulez incarner, qui vous voulez être. Faîtes comme si, ce n'est pas réservé aux acteurs de cinéma !


"Si nous voulons goûter pleinement à ce que fait une dépression, nous devons nous tenir tête baissée en avant, dos courbé, épaules et bras ballants", nous dit Charlie Brown dans Peanuts, petit personnage de bande dessiné américain.


Nous savons depuis toujours que les émotions entraînent les attitudes qui vont avec : la colère entraîne les points serrés, les joues rouges et parfois des cris ; la honte entraîne l'enfoncement de la tête dans les épaules, les joues rouges de nouveau et le regard baissé ; la joie entraîne la tête haute, des éclats de rire, les yeux qui pétillent et les joues rouges (encore!!). Or, il est avéré maintenant par de nombreuses études sur le comportement humain, que les attitudes entraînent les émotions qui vont avec, comme Charlie Brown nous l'a décrit.

 

Autre exemple qui illustre ceci c'est celui des séances de rire collectif qui, selon les pratiquants de cette technique, trouvent un réel bénéfice tant au niveau du corps que de l’esprit à rire de bon cœur ! Ils font exister l’état de bien être absolu que l’on ressent pendant et après un franc fou rire !


Vous avez donc compris que le « faire comme si » est puissant et qu’il serait franchement dommage de s’en priver. Cela ne fait à priori de mal à personne, par contre, cela peut vous faire drôlement du bien ! 

 

A bientôt

Roséli

clara65 14/04/2012 07:21


Tout ce que tu dis est parfaitement exact, mais il est difficile parfois de changer de rôle, il faut faire un effort.


En ce qui concerne le rire collectif, c'est quelque chose qui m'épate, mais comment se forcer à rire ? ou comment arriver à rire tous au même moment ? j'aimerais comprendre.


Gros bisous.


 

Roséli 14/04/2012 09:52



Bonjour Clara,


Je ne connais personne qui pratique cette technique mais je pense que tout est une affaire d'intention. Par exemple, ces gens qui sont inscrits dans une assiociation qui pratique le rire comme
thérapie libératrice, savent en quoi cela consiste. Ils se préparent mentalement à rire, ils pensent et s'imaginent leur séance de rire à l'avance, et s'attendent à ce qu'il y ait les résultats
bienfaiteurs. C'est comme si automatiquement ils se mettent dans la peau d'un personnage qui les met en conditions pour avoir des résultats !


Regarde comment nous sommes lorsque par exemple nous nous préparons pour aller voir un spectacle comique par exemple. Il est rare (et dommage) de se dire : "bof, je vais faire la tête toute la
soirée !", mais nous avons plutôt un petit sourire au coin de la bouche et nous rions parfois à l'avance en nous imaginant passer une excellent soirée... Si c'est sincère, c'est exactement ce qui
va nous arriver !


L'intention, c'est à dire la pensée déterminée que nous avons à faire les choses, détermine les résultats que nous allons voir émerger du spectacle en question !! 


Bonne journée