Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les reproches

Nous voyons chez les autres que ce que nous avons à l’intérieur de nous. Et parfois même, ce que nous voyons à l’extérieur de nous, ne se trouve qu’en nous.

 

Ceci est vrai aussi pour les reproches

 

Nous sommes sensible à ceux ci uniquement si nous nous les faisons aussi, dans notre fort intérieur, si nous croyons que nous sommes comme la personne nous décris.

 

Nous touchons ici à la notion d’impeccabilité

 

Si nous culpabilisons sur un sujet et que justement, d’autres personnes nous font des reproches à ce sujet, alors nous le prenons mal.

 

La vérité blesse, il n’y a rien de plus vrai ! Seulement c'est nous qui définissons la vérité qui est la notre et non les autres

 

Essayez de faire des reproches à quelqu’un qui sait profondément qu’il a fait tout ce qu’il fallait et qui est sûr à cent pour cent de lui ; vous n’arriverez à rien d’autre qu’à vous faire passer pour un «enquiquineur »!

Il ne se sentira en aucun cas touché par ce que vous lui direz. C’est d’ailleurs le meilleur moyen pour qu’il ne fasse rien de plus pour vous. Il vous considèrera comme une personne jamais contente !!

 

Par contre, si vous faîtes un reproche à quelqu’un qui sait ou qui pense qu’il est fautif et qui ne veut pas le reconnaître, alors vous l’offenserez. Vous allez déclencher en lui une violente réaction de justifications. Il se sentira découvert dans ce qu’il estime lui même être une faute or personne n'aime se sentir responsable d'une faute. Le meilleur moyen de se disputer avec quelqu’un qui a tord à vos yeux, c’est de lui dire frontalement qu’il a tord...

 

Une règle de bien vivre en société c'est d'apprendre à rectifier les actes des gens pour que ceux ci correspondent à ce que nous voulons avoir, sans les froisser

 

Roséli.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

L 17/08/2012 22:35


Texte très intéressant. Comment gérer les personnes "jamais contentes" comme vous dites? . Parfois on est agacé, non pas parce que les reproches sont justifiés, mais par leur régularité et la
façon désagréable avec laquelle ils sont dits par les gens "jamais contents" ou qui cherchent à jeter de l'huile sur le feu. Et on se demande si on va avoir la bonne répartie au bon
moment. Quelle est la meilleure attitude à avoir dans ce cas selon vous? Comment décourager les personnes "jamais contentes " de faire des reproches?


Je suis contente d'avoir découvert votre blog, j'y lis des textes intéressants et profonds, il m'en reste quelques-uns à lire! Cest intéressant aussi de partager nos points de vue sur vos
textes, c'est ce qui fait l'intérêt d'un blog il me semble. Un blog sans lecteurs et commentaires, c'est comme une pièce de théatre sans spectateurs, sans applaudissements, et sans les
critiques ou avis constructifs qui suivent, c'est triste!


Bonne soirée. Une lectrice 

Roséli 18/08/2012 02:29



Bonsoir,


Avoir de la répartie au bon moment ne va vous servir qu'à alimenter le jeu de dupe qui se joue. Ne rentrez pas dans le processus, ce sera déjà un bon début. Faites quelque chose de totalement
différent. Par exemple, restez calme et sereine, essayez l'humour, c'est extraordinaire aussi, essayez de ne pas répondre en tout cas ! Ce sera
peut-être une grande première qui signera votre changement d'attitude. Testez, vous ne risquez rien. Vous pouvez à tout moment revenir à votre ancienne habitude qui consiste à répondre le mieux
possible !


Il se peut que la personne qui vous fait des reproches se les fasse également à elle-même. Et comme vous êtes son miroir, et que cette personne est votre miroir aussi, vous tombez dans le reflet
l'un de l'autre. Souvenez-vous : ce que nous voyons chez les autres nous l'avons en nous et parfois seulement en nous ! Même si ce
concept n'est pas très agréable à intégrer, il est cependant très instructif. Je ne vous connais pas mais peut-être avez-vous vous aussi cette habitude de n'être "jamais contente" et de chercher
à mettre de l'huile sur le feu ? Parfois lorsque nous nous sentons agressé, nous devenons nous-même agresseur... 


Même avec toute la diplomatie possible, vous ne découragerez jamais personne de ne plus faire de reproches. Nous n'avons aucun pouvoir sur les autres. Par contre nous avons le pouvoir de nous
changer nous-même. En ce qui me concerne, dans un premier temps, j'essaierai de comprendre la ou les raisons pour lesquelles ces reproches me sont faits si régulièrement. Il faut vous dire que je
ne crois pas au hasard et je pense être responsable à 100% de ce qui m'arrive. Dans une interaction, il y a
50% chacun de responsabilités (lorsque l'on est deux), mais c'est moi, à 100% qui a attiré cette situation, tout comme c'est l'autre personne à 100% qui a attiré cette situation aussi. Cela me
donne la responsabilité entière de pouvoir changer les choses, en changeant d'abord mes pensées, puis ensuite mes actions. Souvenez-vous, si vous pensez et faîtes toujours les mêmes choses en
espérant que vos résultats soient différents, vous n'y arriverez pas !


Pour en revenir à la responsabilisation totale, je sais que ce que j'attire dans ma vie est exactement le reflet de ce que je crois et de ce que je pense. Ainsi, je sais que si ce que je vis ne
me plaît pas, je peux avec tous les moyens possibles que je connais et même que je peux inventer lorsque je branche créativité, changer les choses. Je ne me sens plus une victime, ni des autres,
ni des choses ! Allez, pour être tout à fait honnête avec vous (et avec moi par la même occasion), c'est mon état d'esprit et je vis cela dans 80% des situations ! Mais je suis en train de le
faire grandir car c'est une sensation extraordinaire de force et de confiance...


Je sais, chère lectrice que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. J'ai réussi à ne plus entendre les reproches de ma mère, et depuis, je prends les reproches surtout ceux qui me touchent,
comme des choses à travailler et à changer en moi. Je ne sais pas faire autrement ! Et peut-être que ce n'est pas ce que vous devez faire pour vous !!


PS : Regardez à nouveau j'ai fais des liens sur d'autres textes...


Merci de m'avoir exprimé votre intérêt pour les articles. C'est vrai qu'ils sont faits pour être lus et débattus.


Bien amicalement,


Roséli



clara65 21/02/2012 06:59


Alors ça, je trouve que c'est un exercice très difficile à réussir !


Se faire des reproches à soi-même, je connais !


Quand même, j'ai des reproches à faire à notre président, et je t'assure que je ne me retrouve pas en lui. Il faudrait que tu m'expliques plus longuement.


Gros bisous.

Roséli 21/02/2012 21:33



Ce qui est proposé dans l'article demande de surveiller ce que l'on pense et ce que l'on dit de négatif sur soi et les autres. Petit à petit, on prend l'habitude de ne plus juger négativement.
J'écrirai prochainement un article qui donne une astuce pour se surveiller à ce sujet.


Pourquoi ne plus critiquer ? Parceque chacun de nous à mieux à faire que de baigner dans le négatif même s'il pense que c'est justifié. Je suis sûre que pour bien vivre en société, il faut
commencer par bien vivre avec soi même. Devenons nos meilleur(e)s ami(e)s et faisons de notre mieux dans notre vie quotidienne et dans nos rapports avec les autres. 


Bonne soirée


Roséli