Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous faisons partie d'un Tout

 

NOUS FAISONS PARTIE D'UN TOUT.

 

 

Cette simple affirmation a des implications énormes et fabuleuses.

 

 

Et tout le monde a déjà ressenti sa véracité.

 

 

Lorsque vous êtes devant des éléments de la vie qui vous transportent, qui vous font prendre conscience de la grandeur des choses de ce monde, vous êtes devant un des transcendantaux. Vous vivez ces expériences lorsque vous vous extasiez devant quelque chose de beau, de bien et/ou de bon !

 

 

La première sensation est : «Mon Dieu, que j'ai l'air petit lorsque je suis devant cela !»

 

Puis en général, la deuxième sensation qui vient en suivant est : «J'ai l'impression de ne faire qu'un avec tout cela !»

 

 

Ce sont des sensations uniques de bien-être et d'appartenance à quelque chose de plus grand que soi, quelque chose qui peut nous transporter et qui fait du bien. Nous ressentons alors une vraie communion.

 

 

A partir de ces sensations qui sont réelles, nous pouvons nous dire que nous sommes une partie d'un système plus grand. Chacun de nous est une petite partie, tout comme les cellules de notre corps sont des parties de notre corps.

 

 

Il va sans dire que notre corps a besoin de toutes les cellules qui le compose pour vivre et bien fonctionner. De la même manière, l'humanité a besoin de chaque être vivant pour pouvoir fonctionner comme il faut.

 

 

Vivre en harmonie dans notre vaisseau spatial formidable qu'est notre terre, voilà ce qui nous est proposé.

 

 

L'humanité a les mêmes maladies qu'un corps dont certaines de ces cellules ne sont pas en adéquation avec lui, ne vibrant plus à la même fréquence.

 

 

Actuellement il est commun de dire que la peur, la haine et les mauvais sentiments peuvent être à l'origine de certaines de nos maladies.

 

 

De la même manière, la peur, la haine et les mauvais sentiments de certaines personnes envers d'autres personnes sont à l'origine de certaines maladies de nos sociétés.

 

 

L'autre jour, j'entendais parler des gens à la terrasse d'un café. Ces personnes avaient l'air très en colère et exprimaient fort leur mécontentement. Ce qui les rendaient ainsi fébrile était l'article d'un magazine sur les gens extrêmement riches de notre monde. Ces personnes exprimaient un fort dégoût et comparaient leur façon de vivre par rapport à la façon qu'ils imaginaient que les personnes riches vivaient.

 

 

C'est un peu comme si un ensemble de cellule de notre corps se mettait à détester et à critiquer très fort une autre partie du corps.

 

 

Dans cet exemple, nous pourrions dire que c'est comme si le petit doigt de notre pied se mettait à critiquer notre cœur. J'imagine le petit doigt dire : «Ce n'est pas normal qu'il y ait des cellules qui soient autant gorgées de sang, alors que nous devons nous contenter de si peu !».

 

 

Bien évidemment, le petit doigt de pied ne dit pas ça parce qu'il est inconscient.

 

 

Nous en revanche avons la conscience et nous pouvons devenir des «cœurs» ou du moins faire partie du système circulatoire qui est le système analogique de ce que représente l'argent dans le monde extérieur.

 

 

Imaginez un monde où nous sommes tous riches selon nos souhaits et nos besoins. Suffisamment de sang/argent pour tout le monde et plus de nécessité de se sentir délaissé par celui-ci qui est si vital. Donc, plus de nécessité non plus de se détester les uns les autres.

 

 

Voici ce que je propose pour y arriver : depuis très longtemps et encore de nos jours, nous demandons aux riches de donner de l'argent pour soulager le quotidien et les souffrances des plus pauvres. Et nous voyons une chose, les plus pauvres restent désespérément pauvres et les plus riches deviennent encore et encore plus riches. Il est possible donc que les riches fassent des choses ou sachent des choses que les autres ne font pas et ne savent pas.

 

 

Si l'on part de ce postulat, alors demandons aux riches de nous donner leurs secrets pour devenir riche pour certains, pour rester riches pour les autres et pour devenir encore plus riche pour d'autres encore. Demandons leur de nous donner leurs astuces, leurs trucs pour que chacun d'entre nous apprenne à dompter cette énergie vitale, et soit aussi gorgé d'argent que notre système circulatoire est gorgé de sang ! Apprenons à faire notre propre énergie, notre propre argent et ne soyons plus dépendant.

 

 

Apprenons à dire : «Mais comment font-ils pour avoir autant ?» au lieu de dire «Ce n'est pas juste qu'ils aient tant et que je n'ai rien». Et ainsi, chacun pourra ressentir à quel point nous sommes tous interliés et précieux chacun les uns pour les autres.

 

 

Encore une utopie, mais qu'elle serait merveilleuse et utile !

 

 

A bientôt

 

Roséli

 

NB : si vous avez aimé cet article, vous allez sans doute aimer "Tous UniVers".

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

clara65 21/07/2012 11:17


Parfois et le plus souvent, ces riches font "mal", quand ils exploitent d'autres humains, notamment des enfants qui travaillent dans des usines dés l'âge de 4 ou 5 ans, tous les jours, beaucoup
d'heures par jour. Et on peut citer de grandes marques que nous achetons, qui le font. Et donc leur "comment ils font" est plus que critiquable. Ceux qui amassent leur fortune dans des paradis
fiscaux, qui ne la font pas tourner, qui n'en font profiter personne, ne sont pas des exemples non plus. 


Et quel mérite a un footballeur pour gagner autant d'argent ? comment est-ce possible ? est-ce un exemple ?


Il est vrai cependant que certaines personnes riches ou qui se considèrent riches (et pas que par l'argent ou les biens)  sont au service de l'humanité et ceux-là, oui, je veux bien
connaître leurs méthodes et les appliquer. Donc il faut bien les distinguer.


Je suis d'accord que nous faisons partie du monde dans lequel nous vivons, mais parfois, on peut regarder une partie de son corps et se dire "là, je me fais du mal, ou alors, tiens je néglige de
m'occuper de mes pieds, ils souffrent...". Pour ce qui nous entoure c'est pareil, on néglige beaucoup de personnes, de choses et la nature également. Il faudrait peut-être veiller à ne rien
oublier, à être attentif à tout.


Je ne sais pas si je m'explique bien  par rapport à mon point de vue.


Bisous chère Roséli.


(Au moins tu nous aides bien à réfléchir !)


 

Roséli 22/07/2012 10:20



Effectivement Clara tu as raison.


Mais lorsque les riches nous enseigneront la façon dont ils s'y prennent pour être riche, il est fort à parier que ce genre de pratique sera abandonnée. De plus, ils pourront donner l'instruction
nécessaire aux parents de ces enfants de 4 - 5 ans dont tu parles pour qu'ils fassent autrement pour vivre que de les faire travailler. Tu l'as dit dans le dernier commentaire : la clef est
l'éducation. Mais elle doit être utile et efficace donnant les codes et les astuces pour pouvoir nous en sortir dans cette vie, puisque c'est ici et maintenant que nous vivons.


Quant au reste, footballers entre autre, tout est une question de point de vue et de ce que l'on a envie de voir dans la vie. Cela peut être un moyen pour certains de sortir de la pauvreté, en
exploitant leur propre talent... 


Dans tout les cas, tu as raison, puisque c'est ton point de vue. Tout et son contraire existe dans la vie.


La question est "est-ce que cela est aidant ?"


Peut-être arrêterons nous un jour de nous tirer des balles dans le pied afin d'être entier et puissant pour trouver de nouvelles solutions ?


Je te fais de grosses bises Clara et à bientôt.