Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soleil

L’autre jour une amie me demandait pourquoi, lorsqu’il y a le soleil, les gens en règle générale se sentent bien et pourquoi, lorsqu’il pleut et qu’il fait froid, ils se sentent mal.

 

Pour moi, il y a un niveau d'explication : notre ressentie.

 

En règle générale, dans nos lattitudes, la pluie et le froid en hiver sont moins mal perçus qu'au printemps ou en été. Il nous est normal d'avoir froid pendant la période hivernale. En revanche, en été nous voulons avoir chaud ! Nous avons des croyances issues d’expériences de références plutôt heureuses et positives concernant le soleil et la chaleur pendant la période estivale. Si nous n’avons pas notre « quota » de chaleur et de soleil, nous  avons l’impression qu’il nous manque quelque chose. Nous voulons du soleil, si nous ne l'avons pas, nous en sommes déçus, voire malheureux. Dès que nous entamons la conversation avec nous-mêmes ou les autres en des termes de manque et d’insatisfactions, nous vivons parallèlement et presque instantanément ces notions là dans notre réalité. Or ce n’est pas la réalité mais la façon dont nous la vivons ! 


« C’est parce qu’il n’y a pas assez de soleil que je suis mal ». Nous nous positionnons en victime du manque de soleil, nous sommes persuadés que c’est la cause profonde de notre mal-être et nous faisons donc exister cet état qui n’est en fait et heureusement que très subjectif ! Certaines personnes aiment la rigueur du froid, même si elles ne sont pas majoritaires, elles existent. Le soleil et la chaleur les incommodes fortement. Elles ne sont « heureuses » que lorsqu’il fait ciel gris voire pluie et froid !


Tout cela pour dire que les adeptes du soleil et ceux qui ne le sont pas, ont tous des bonnes raisons de préférer l’un ou l’autre. Et ces raisons leur sont toutes personnelles : issues de croyances qui leur sont propres, qui viennent aussi de leurs familles, de leur clan, de leur pays…etc.


Nos croyances font notre monde intérieur et extérieur. Nous voyons les choses qui nous entourent au travers de ces puissants filtres qui occultent tout le reste. Si nous avons décidé et que nous croyons « dur comme fer » que le soleil est indispensable à notre bien-être et à notre équilibre, il en sera ainsi. Si nous pensons cela, il y a de fortes chances pour que nous tombions sur des articles des scientifiques qui nous affirment qu’après de nombreuses expériences faites sur un nombre X d’individus, pendant X années, il est sûr et certains, preuves à l’appui, que le soleil exerce un effet bénéfique et indispensable sur le bien-être et le niveau de bonheur des gens.

 

Nous verrons dans leurs expériences que le soleil :

  • rythme nos cycles biologiques ("Oui mais ça c’est vrai !" nous disons nous), 
  • qu’il renforce notre système immunitaire ("tiens, ça alors, au fond ça ne m’étonne pas !"), 
  • que les rayons de soleil sur notre peau permettent de fabriquer de la vitamine D qui permet au calcium de se fixer sur nos os ("ça, c’est sûr et certain !"), 
  • que de voir le soleil serait bénéfique pour l’équilibre de notre chronobiologie (temps biologique) via la sécrétion de mélatonine... Attention, explication :

La mélatonine est l'hormone du sommeil qui ne devrait pas être sécrété le jour, pour pouvoir être présente la nuit de manière à favoriser le sommeil. Or si nous n’avons pas assez de lumière le jour, la mélatonine serait sécrétée le jour alors qu’elle devrait l’être la nuit ! Ceci ne favorisant pas un sommeil nocturne réparateur, et donc, par ricochets, agirait sur notre humeur puisque nous sommes fatigués le jour de ne pas avoir bien dormi la nuit ! D’où irritabilité, nervosité et somnolence diurne ! dixit certains chercheurs. Vous m'avez suivi ? Et dire que certains me disent que j’ai un point de vue alambiqué et biscornu !! 

  • et que l’exposition aux UV du soleil demande à notre peau pour se protéger de ces rayonnements de fabriquer de la mélanine (tiens un paradoxe, car si nous étions tous si adapté au soleil, alors nous n’aurions pas besoin de nous en protéger ? Non ?). Bon, bref ! Heureusement que parallèlement les études ont montré aussi que le bronzage fait du bien au moral ! Oui, mais pas trop quand même puisque d'un autre côté, des études ont prouvé que celui-ci provoque aussi des cancers !! Alors est-ce que serait juste un question de point de vue ?


En plus, tout ça est éminemment culturel puisque vous savez tous qu'à une certaine époque en France c’était la peau blanche laiteuse des femmes qui rendait les hommes fous, qu’actuellement dans certains pays où la couleur de peau est hâlée voire noire, les gens font tout pour avoir la peau la plus blanche possible !

 

Donc pour toutes ces théories à propos du soleil et de ces bienfaits et méfaits, si vous demandez des preuves vous pourrez trouver ce que vous cherchez, en pour et contre tout aussi scientifiquement prouvé !!

 

Pourquoi est-ce que je vous dis ça ?

 

Mais parceque vous pouvez très bien croire en ce que vous voulez comme théorie sur l'influence du soleil !


C'est à vous de trouver la croyance positive qui va vous aider, une croyance aidante.

 

Le soleil n'est donc pas responsable de notre mauvaise humeur. C'est votre attente déçue qui l'est.

 

 

Cependant, le soleil est tout de même un facteur de bien-être indéniable pour les frileux, les gens qui n’aiment pas l’hiver et la rigueur, les gens qui vivent grâce à lui et au beau temps, les plantes et les animaux aussi. Beaucoup d'êtres sortent de la parenthèse hivernale pour enfin vivre en pleine lumière et c’est grâce au soleil !! Il est tout aussi évident que nous humains, sommes plus à notre aise lorsque nous sortons de nos habitations en chemisette qu’emmitoufler avec deux pulls et une grosse doudoune ! Cela semble plus approprié à nos corps, à notre façon de vivre ! C’est aussi un facteur certain de bonheur.

 

A bientôt

Roséli

 


 

Brigitte 17/05/2012 16:02


Merci beaucoup pour cet article... Je ne voyais pas les choses comme ça, mais effectivement, cela rejoint tout ce que vous nous avez appris hier, et c'est bien donc à nous de "gérer" et de
commander nos émotions.

Roséli 17/05/2012 16:54



Oui, c'est ce que je pense. Ce que je n'ai pas développé dans l'article c'est que le froid que nous ressentons est symboliquement le froid lié à la rigueur et à la mort. C'est une raison
supplémentaire pour la plupart d'entre nous, de préférer et de loin la douceur du soleil qui lui symbolise la vie. Ce sont ces informations qui fonctionnent aussi dans notre cerveau archaïque et
qui nous font croire que le soleil a une action bénéfique sur le moral. Nous en revenons donc à nos croyances, cette fois sur la vie et sur la mort. Mais je vais faire un jour un article
là-dessus.


Merci Brigitte et à Bientôt.



clara65 17/05/2012 11:28


Je trouve ton article éminemment complet sur ce sujet ! 


Chaque individu ressent vraiment différemment les effets du soleil, il n'y a rien de plus vrai.


J'aimerais bien que tu fasses un sujet aussi sur l'influence de la lune, est-ce vrai qu'elle influe sur le cerveau des fous ?


Bisous et bonne journée.

Roséli 17/05/2012 17:00



Bonjour Clara,


Le ressentie face au soleil est très subjectif et intimement lié à nos croyances. Concernant la lune, je vais y réfléchir avec grand plaisir !


A bientôt donc...